Le sommeil fait partie de ces choses que nous avons tous en commun. Vieux ou jeunes, nous devons tous dormir. Certains aiment, d’autres non, considérant le sommeil comme une perte de temps, mais nous devons tous recharger nos batteries. Au centre de la vie des Hommes depuis la nuit des temps, le sommeil fait aussi logiquement l’objet de plusieurs idées reçues. Des mythes et légendes ayant la vie dure que nous allons décortiquer ici… Des idées reçues amusantes, d’autres plus étranges mais qui illustrent dans tous les cas que même si dormir est quelque chose que nous faisons tous, les mécanismes du sommeil conservent encore une part de mystère… Découvrez les clichés les plus insolites sur le sommeil !

 

Il faut obligatoirement dormir 8 heures par nuit pour être en forme

Tout le monde n’a pas les mêmes besoins concernant le sommeil. Si les spécialistes recommandent de ne pas passer en dessous des 7 heures par nuit, il n’y a pas vraiment de règle au-dessus de cette limite. La durée du sommeil varie en fonction de l’âge. Des adultes en bonne santé ne dorment pas plus de 6 heures et rien ne vient indiquer que cela impacte négativement leur quotidien. L’âge est aussi un facteur important. Les enfants dorment beaucoup et ont besoin du sommeil pour permettre à leur corps et à leur organisme de se développer correctement. Les personnes plus âgées en revanche ont des besoins moins importants. On estime que les besoins en sommeil se stabilisent à partir de 25 ans et commencent à diminuer à partir de 50 ans. Beaucoup de facteurs entrent en ligne de compte, suivant si l’on est un gros dormeur ou un petit dormeur. Ainsi, rien ne permet d’affirmer que 8 heures de sommeil par nuit est une « durée parfaite » à respecter absolument.

Temps de sommeil - Les idées reçues sur le sommeil

 

Le sommeil avant minuit compte double

Une idée reçue sur le sommeil censée encourager les plus jeunes à aller au lit plus tôt. Malheureusement, cette idée reçue est totalement fausse. Mais d’où vient-elle ? Jadis, quand l’électricité ne s’était pas encore invitée dans nos foyers, les gens ajustaient leurs nuits par rapport au soleil. Quand il faisait nuit, ils allaient se coucher. Ils s’endormaient donc parfois très tôt, l’hiver en particulier. Largement avant minuit. Maintenant, sachant que notre sommeil obéit à des cycles et que le sommeil profond, une des phases de ces cycles, est plus important en début de nuit, il est facile de faire le lien avec notre idée reçue. Mais au fond, peu importe que vous vous couchiez après minuit. Votre « premier sommeil », avec une phase de sommeil profond plus importante, va tout de même avoir lieu.

Sommeil avant minuit - Les idées reçues sur le sommeil

 

Les idées reçues sur le sommeil – La nuit porte conseil

Qui n’a jamais eu une importante décision à prendre et décidé de se laisser la nuit pour y réfléchir ? On parle même de « dormir dessus » quand quelque chose nous tracasse, espérant que le lendemain, la solution va se présenter d’elle-même. Et bien c’est vrai. Enfin, en partie.
L’expression « la nuit porte conseil » ne date pas d’hier et c’est donc depuis longtemps, avant même l’apparition de cette expression, que les gens considéraient que la nuit était riche en bons conseils. Les rêves notamment, étaient considérés comme d’éventuelles réponses à des questions qui, la journée, pouvaient nous empêcher d’avancer.
La nuit porte donc bel et bien conseil car c’est quand nous dormons que notre cerveau fait le bilan. Il trie les informations accumulées, analyse et stocke. Une activité importante pendant le fameux sommeil paradoxal, soit la dernière phase d’un cycle de sommeil. C’est aussi pour cette raison qu’on recommande aux étudiants et à toutes les personnes devant apprendre des choses en vue d’un examen ou autre, de ne pas négliger leur sommeil. La nuit, le corps se repose peut-être, mais le cerveau lui, en profite pour faire le ménage et indirectement vous permettre parfois de trouver des solutions à des problèmes.

La nuit porte conseil - Les idées reçues sur le sommeil

 

Le train du sommeil

« J’ai raté le train du sommeil ». Une affirmation bien connue qui provient en réalité de la représentation que nous pouvons avoir des cycles du sommeil. Rater le train du sommeil signifiant simplement que vous ne pouvez pas vous endormir alors que vous étiez très fatigué.e quelques minutes auparavant. Le train étant une « image » concrète d’un phénomène important à comprendre pour prendre soin de son sommeil. Alors pour ne plus rater son train, il convient de respecter quelques règles. Il est recommandé de se coucher à la même heure tous les soirs, de suivre un rythme, d’éviter de perturber son endormissement avec les objets qui produisent de la lumière bleue et de rester à l’écoute de son corps et de ses besoins. Ainsi, il convient vraiment de repérer les premier signes annonçant l’arrivée du sommeil. À ce moment là, sauf si bien-sûr vous n’êtes pas dans votre lit mais au travail, il ne faut pas lutter. Le train passe, on monte dedans et on embarque pour le pays des rêves. Résister au sommeil va justement vous faire rater ce train et vous devrez ensuite attendre un nouveau cycle du sommeil, soit à peu près 1h30, pour ressentir à nouveau l’arrivée du sommeil…

Cycle du sommeil - Les idées reçues sur le sommeil

 

Il faut compter les moutons pour s’endormir plus vite

On a tous essayé de compter les moutons pour s’endormir. Une technique vieille comme le monde.  Mais au fait, pourquoi des moutons ? Pourquoi se les imaginer en train de franchir une haie pourrait nous aider à trouver le sommeil ? Explications…
C’est une idée reçue sur le sommeil qui a la vie dure. Cette technique censée nous aider à nous endormir viendrait des États-Unis. C’est en tout cas dans l’état du Maine, sur la côte Atlantique, qu’un humoriste a pour la première fois fait mention de ces fameux moutons obligés de sauter par-dessus une haie pour que le fermier puisse les compter et ainsi s’endormir. On estime aussi que les origines plus lointaines proviendraient justement des bergers anglais mais rien n’est sûr. Une chose est certaine en revanche : compter les moutons n’aide pas du tout à s’endormir. C’est même tout l’inverse. Forcer son esprit à se concentrer sur une tâche (comme compter des choses) va l’empêcher de lâcher-prise en maintenant une activité cérébrale. Alors oubliez les moutons pour mieux vous endormir et essayez plutôt un exercice de relaxation ! C’est bien plus efficace !

Compter les moutons - Les idées reçues sur le sommeil

Trouvez le matelas idéal en 6 questions

C'est parti