Dormir avec son animal de compagnie : bonne ou mauvaise idée ?

Tous les propriétaires de chat ou de chien sont confrontés à un moment ou à un autre au même problème : leur petit compagnon décide d’abandonner son panier pour tenter de s’installer sur le lit. La question qui se pose alors, c’est : faut-il céder ? Car si des études semblent prouver que dormir avec son animal de compagnie est déconseillé, voire même risqué, d’autres démontrent tout le contraire !

 Qui dort avec son animal ?

La simple idée de dormir avec son animal peut faire frissonner d’effroi les personnes qui ne possèdent pas de boule de poils. Chez les propriétaires de chien et de chat, cependant, les choses sont un peu différentes…

En théorie, les chiens et les chats sont supposés dormir dans leur panier. Or, dans la pratique, c’est bien plus compliqué ! Il est en effet recommandé d’installer son panier dans un coin tranquille, dans lequel votre animal se sentira en sécurité. Toutefois, leurs heureux propriétaires le savent bien : beaucoup d’animaux ne l’entendent pas de cette oreille, et ils prennent l’habitude de s’installer sur le lit, quitte à attendre que « leur » humain soit endormi.

Selon une étude, ce sont 16% des Français qui dorment avec leur chien ou leur chat, ce qui est loin d’être le taux le plus élevé dans un pays industrialisé.  Aux USA, par exemple, 66% de la population est adepte du « co-sleeping » avec son animal. Les plus enclins à partager leur lit avec leur petit compagnon sont les propriétaires de chats, suivis par les propriétaires de chiens petits à moyens.

 

Dormir avec son animal de compagnie : attention, danger ?

Lorsqu’il est question de dormir avec son animal de compagnie, la question de l’hygiène s’impose comme la principale problématique. Évidemment, il est peu judicieux de laisser un chat ou un chien s’installer sur la couette après s’être roulé dans l’herbe ou avoir pataugé dans la boue !

Nos boules de poils sont aussi fréquemment porteuses de puces, de tiques ou de vers, qu’ils peuvent transmettre avec leurs humains. À vrai dire, sur ce point, peu importe qu’ils dorment sagement dans leur panier ou qu’ils investissent la couette : pour s’en protéger, il est indispensable de leur administrer un traitement antipuce et un vermifuge régulièrement !

Certaines infections se transmettent par des gestes affectueux : baiser, léchage d’une plaie ou contact un peu trop rapproché lors d’un reniflement. Une étude menée en 2011 a ainsi permis d’identifier des cas de zoonoses (la transmission d’une maladie de l’animal à l’homme) : une otite transmise par une « léchouille » au niveau de l’oreille, ou encore une sinusite transmise par un animal qui avait pour habitude le lécher tous les matins le visage de sa propriétaire. Si les zoonoses semblent être davantage liées à un comportement général qu’au fait spécifique de dormir avec son animal, le risque mérite d’être pris au sérieux. 

Outre les questions relatives à l’hygiène et à la santé, dormir avec votre animal de compagnie peut nuire à la qualité de votre sommeil. Tout d’abord, chats et chiens peuvent avoir le sommeil agité. Qu’ils se contentent de remuer ou qu’ils aient aussi tendance à ronfler, ils sont susceptibles de causer de micro-réveil… quand ils ne sont pas pris de l’envie de vous réveiller purement et simplement, pour réclamer votre attention ! Dans un cas comme dans l’autre, la nuit est nettement moins réparatrice, et à long terme, cela peut impacter le quotidien et la santé.

Le cas particulier du chien

Certains chiens ont un tempérament dominant : le fait de le laisser dormir sur le lit – voire dans la chambre – tend à exacerber cette tendance et à exposer davantage aux risques de morsure.

 

Dormir avec son animal de compagnie : que du bonheur ?

Si chiens et chats ont parfois du mal à s’entendre, ils possèdent un point commun : ils ont le don d’illuminer la vie de leurs « humains de compagnie »… et ce n’est pas une façon de parler ! Le chat se révèle tout particulièrement efficace pour aider les seniors à entretenir leur mobilité et pour les encourager à rester actifs. Le fait de promener un chien permet quant à lui de s’exposer quotidiennement à la lumière naturelle en extérieur. Cela n’a l’air de rien, et pourtant : cela favorise un endormissement plus rapide et des cycles de sommeil plus réguliers.

Un animal de compagnie se révèle très apaisant. Plusieurs études ont mis en avant leur talent pour prévenir ou contribuer à traiter la dépression. Les personnes dormant avec leur animal de compagnie ont tendance à dormir mieux et plus longtemps chaque nuit. Il semble que la seule présence de leur petit compagnon suffise à les aider à se sentir rassurées et plus sereines.

La présence réconfortante de votre animal de compagnie présente aussi des bénéfices plus discrets, mais qui contribuent à améliorer radicalement la qualité de votre sommeil, en limitant radicalement cauchemars et insomnies.

Dans certains cas, dormir avec un animal constitue même un moyen de lutter contre les troubles du sommeil les plus sévères ! Certains chiens tendent à réagir naturellement en cas d’apnée obstructive du sommeil. Il n’en fallait pas plus pour que des chercheurs se penchent sur la question. Si ce drôle de traitement n’est guère répandu, les résultats obtenus par les premiers chiens spécifiquement dressés pour veiller sur le sommeil de leur maitre se révèlent étonnamment prometteurs !

 

 

Alors, on dort avec son animal, oui ou non ?

Pour éviter tout incident, il est fortement recommandé de ne jamais laisser un animal dormir avec un enfant. Outre un coup de griffe intempestif, le risque d’étouffement n’est effectivement pas à négliger ! Et pour les grands ?

Le fait de dormir ou non avec son animal est laissé à l’appréciation de chacun. Cela dépend d’une multitude de facteurs, notamment du comportement de votre petit compagnon. Ainsi, si votre boule de poil a tendance à confondre le lit avec un trampoline ou à ronfler, il est plus sage de lui interdire l’accès à la couette.

Et si vous décidez de dormir avec votre animal de compagnie, il est important de veiller à lui administrer régulièrement les soins essentiels :

  • Traitement antipuce;
  • Vermifuge ;
  • Vaccin.

Il est aussi judicieux de savoir où il traîne les pattes avant de le laisser sauter sur la couette !