Le sommeil, c’est un peu comme l’appétit. Quand il va, tout va ! Une manière de dire que le sommeil est très important. Indispensable, il définit nos journées et nous permet d’affronter le quotidien. Et ce, peu importe l’âge. Logiquement, les troubles du sommeil ont une véritable incidence sur la vie de tous les jours. Mal dormir équivaut souvent à avoir du mal à se concentrer ou encore à être fatigué en permanence ou presque. Des problèmes à la longue de plus en plus concernants, qui doivent être pris à bras le corps pour enfin être réglés. Et pour cela, plusieurs solutions existent. Si on se tourne encore trop facilement vers les médicaments, des options naturelles sont pourtant à notre disposition. Des remèdes à base de plantes, des exercices respiratoires ou encore la luminothérapie, soit le soin par la lumière. Mais en quoi cela consiste-t-il exactement ? On vous explique tout !

 

Luminothérapie : les effets de la lumière sur l’organisme

La lumière est ce que l’on appelle un synchronisateur du sommeil. Depuis la nuit des temps, la lumière, c’est à dire le soleil, détermine l’heure d’endormissement. Pour les hommes, mais aussi pour les animaux. Avant l’apparition de l’électricité, c’est le soleil qui définissait le moment d’aller se coucher et c’est quand il se levait que les hommes se levaient aussi. Aujourd’hui, plusieurs perturbateurs sont venus chambouler ce schéma en somme plutôt simple, comme l’électricité donc, mais le principe est toujours le même. La lumière est un facteur permettant au temps de sommeil de se synchroniser sur l’alternance cyclique du jour et de la nuit. Par défaut, nous devons donc dormir la nuit et veiller le jour. La lumière a aussi une incidence sur la production de mélatonine (l’hormone du sommeil). Elle nous aide ainsi tout naturellement, sans même que l’on s’en rende compte, à nous adapter en cas de décalage horaire. C’est pour cela qu’en cas de troubles du sommeil, certains spécialistes préconisent des séances de luminothérapie. Une façon de revenir aux fondamentaux et de « recaler » le corps sur un rythme correct. D’autre part, la sérotonine joue un rôle essentiel pour notre sommeil mais aussi pour la gestion des humeurs. Bien dormir n’est donc pas seulement associé à la fatigue mais aussi à la joie ou la déprime ! Et notre sommeil lui-même dépend de l’exposition lumineuse de notre corps.

Les effets de la lumière sur l'organisme

 

Luminothérapie et sommeil : une solution à envisager

Les troubles du rythme circadien sont au nombre de deux : les troubles spontanés et les troubles provoqués. Parfois, la vie ne nous donne pas le choix : la nuit, on ne peut pas dormir. Quand on travaille par exemple. Un travailleur de nuit va dans un premier temps devoir habituer son organisme à son nouveau rythme pour ne plus avoir naturellement envie de dormir la nuit. Cela réduira également considérablement son exposition à la lumière du soleil, même s’il pourra avoir la chance d’en profiter quelques minutes par jour. C’est malheureusement plus compliqué pour les personnes contraintes de faire les 3/8. Changer régulièrement de rythme, dormir le jour et puis la nuit, peut être très perturbant. Il en va bien-sûr de même pour les infirmiers, les docteurs… Les longs voyages en avion provoquent également des troubles entrant dans cette catégorie. Un gros décalage horaire chamboule totalement le rythme circadien et parfois, plusieurs jours peuvent être nécessaires pour s’en remettre. D’autres troubles, spontanés, comme les syndromes de retard ou d’avance de phase du rythme circadien peuvent être beaucoup plus longs à traiter.

L’effet de la lumière se fait par l’intermédiaire de la rétine et du faisceau rétino-hypothalamique. La luminothérapie consiste donc en une application de la lumière à un moment précis pour accélérer la resynchronisation de l’horloge biologique avec les synchronisateurs de l’environnement.

Luminothérapie - Solution pour mieux dormir

 

Luminothérapie : en pratique

La luminothérapie consiste à une exposition à une lumière vive d’une puissance équivalente à 2000 lux. Des lampes spéciales sont bien-sûr utilisées ; il s’agit de reproduire la lumière naturelle du soleil. La luminothérapie et le sommeil sont étroitement liés. Pour un sujet atteint du syndrome de retard de phase du sommeil, l’application se déroule le matin. Pour un sujet atteint du syndrome d’avance de phase du sommeil, c’est le soir. Bien sûr, le temps d’exposition ainsi que le moment précis sont calculés avec précision par un spécialiste. La luminothérapie est souvent conseillée pour un manque d’exposition à la lumière du jour. Elle peut aussi aider à la préparation au décalage horaire.

Luminothérapie, comment ça marche ?

 

Luminothérapie : dans quel cas l’utiliser

Saviez-vous que les sportifs de haut niveau forcés de se déplacer dans le monde entier étaient soumis à des séances de luminothérapie pour amoindrir les effets secondaires du jet lag ? C’est pour cela qu’il convient de mettre en garde contre l’automédication. Les personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer peuvent aussi être traitées grâce à la luminothérapie car ces pathologies entraînent irrémédiablement d’importants troubles du sommeil. La luminothérapie permet donc aux patients de mieux dormir, tout comme les matelas à mémoire de forme.

Autre cas plus courant : on préconise également des séances de luminothérapie pour les étudiants en période d’examens. Le stress étant l’un des principaux déclencheurs des troubles du sommeil les plus courants. Certains spécialistes indiquent également que la luminothérapie est indiquée en cas de de dépression saisonnière, dépression chez les plus jeunes, boulimie saisonnière, dépression post-partum ou baby blues et dépression prémenstruelle. Certains manques de lumière naturelle se traduisent par des troubles affectifs, des insomnies ou simplement un manque d’énergie. Couplée à une activité physique régulière, la luminothérapie pourrait faire des miracles !

Comme vous le voyez, la luminothérapie peut aider à régler un grand nombre de problèmes entraînant des troubles du sommeil. Mieux dormir peut passer par des séances de luminothérapie.

N’hésitez pas à vous rapprocher d’un médecin pour avoir plus de renseignements.

Usages de la Luminothérapie

 

Luminothérapie : mise en garde

Concernant le traitement des troubles du sommeil par la lumière, une petite mise en garde s’impose. On trouve aujourd’hui dans le commerce plusieurs appareils. Malheureusement, certains produits ne sont pas conformes et n’auront que peu d’effets sur les dits-troubles. Une petite vérification peut aider à définir que l’appareil est conforme : il faut par exemple que le sigle CE 0459 apparaisse. Un tel sigle indique que la lampe a été reconnue comme lampe de luminothérapie par la communauté européenne. Il faut aussi se méfier des petites lampes LED bleues et blanches. La luminothérapie pour mieux dormir, oui ! Mais une mauvaise lampe peut non seulement être inefficace sur les troubles qu’on cherche à soigner mais aussi nocive pour les yeux. Il en va de même pour les applications disponibles sur smartphone et tablettes. Celles-ci sont vivement déconseillées.

 

Votre médecin pourra vous indiquer les meilleures solutions et éventuellement vous aiguiller vers des experts ou des appareils véritablement capables de vous prodiguer des soins qui remettront votre sommeil sur les rails. Vous avez déjà essayé nombre de solutions naturelles ? Essayez de lier la luminothérapie et votre sommeil, vous nous en donnerez des nouvelles ! Bien dormir est essentiel et si plusieurs options peuvent vous aider à retrouver la forme, il convient de bien se renseigner. Les bienfaits de la lumière sont nombreux !

 

Trouver le matelas idéal en 6 questions

C'est parti !